Dans le cadre d’une affaire soumise récemment au Tribunal du travail de Mons, le contrat de travail conclu entre l’employeur et le travailleur avait été rompu suite à une dégradation des relations entre les deux parties, chacune reprochant à l’autre d’être l’auteur de la rupture.